Catégories

Bonnes pratiques d’une PKI ADCS

Voici quelques bonnes pratiques pour déployer une infrastructure de clés publiques, autrement appelé Active Directory Certificates Services. Tour d’horizon…

Installation du rôle ADCS

  • Installer le rôle ADCS en Enterprise Edition pour les versions inférieures à Windows Server 2012, l’édition Standard est suffisante à partir de la version 2012
  • Les noms de serveurs, de l’autorité de certification, GPO, template et comptes de services doivent respecter une charte de nommage standardisée mais différente de celle dédiée à votre infrastructure interne
    • Eviter de changer les noms après l’installation des rôles
    • L’enrollment va s’arrêter de fonctionner
    • Remédiation possible mais compliquée et non recommandée par Microsoft
  • Ne pas installer le rôle ADCS sur un contrôleur de domaine
  • Déployer le rôle ADCS à l’aide du fichier CAPolicy.inf qui permet une installation plus avancée au niveau des options. Lien Microsoft
  • Créer des comptes de services différentes pour les opérateurs, les templates, auditeurs, administrateurs PKI et certificats

Architecture multi-tiers

  • Déployer à minima une architecture à 2 niveaux (ROOT CA et Issuing CA) mieux à 3 niveaux(ROOT CA, Intermediate/Policy CA, Issuing CA). Lien MicrosoftDéploiement d’un architecture PKI à 2 niveaux
  • Issuing CA de doit être employée que pour les utilisateurs
  • Utiliser un module HSM dès la construction de votre autorité. Lien Microsoft
  • Utiliser de préférence des clés d’une longueur de 4096 pour la ROOT CA et un algorithme de hash SHA256 (Deprecation SHA1)
  • Placer les VM ou disque virtuels dans un emplacement sécurisé et doivent être Offline hormis pour renouveler une CRL ou un certificat
  • Changer les comptes systèmes par défaut et utiliser des mots de passe complexes
  • Le groupe Domain Admins doit être retiré des groupes administrateurs locaux sur l’ensemble des serveurs PKI
  • Utiliser OCSP qui offre une fonction de vérification en ligne de la validité d’une certificat en interne et en externe
  • Le delta CRL doit être de 1 journée
    • certutil -setreg CA\CRLDeltaPeriodUnits 1
    • certutil –setreg CA\CRLDeltaPeriod "Days"
  • Utiliser NTP sur les serveurs PKI

Global

  • Utiliser des chemins HTTP (grandement recommandé) plutôt que LDAP pour le path CDP
    • [1]CRL Distribution Point
    • [1]Authority Info Access
  •      Distribution Point Name:
              Full Name:
                   URL=ldap:///CN=Contoso%20CA,CN=DC1,CN=CDP,CN=Public%20Key%20Services,CN=Services,CN=Configuration,
                         DC=contoso,DC=com?certificateRevocationList?base?objectClass=cRLDistributionPoint
                   URL=http://dc1.contoso.com/CertEnroll/Contoso%20CA.crl
         Access Method=Certification Authority Issuer (1.3.6.1.5.5.7.48.2)
         Alternative Name:
              URL=ldap:///CN=Contoso%20CA,CN=AIA,CN=Public%20Key%20Services,CN=Services,CN=Configuration,
                    DC=contoso,DC=com?cACertificate?base?objectClass=certificationAuthority
    
    [2]Authority Info Access
    Access Method=Certification Authority Issuer (1.3.6.1.5.5.7.48.2) Alternative Name: URL=http://dc1.contoso.com/CertEnroll/DC1.contoso.com_Contoso%20CA.crt
  • Pour le déploiement EFS, déployer KRA (Key Recovery Agent qui permet de retrouver un key privée perdue) et DRA (Data Recovery Agent qui permet de décrypter des données). Lien Microsoft
  • Utiliser des templates personnalisés. Vous pouvez vous baser  sur un Private Enterprise Number (PEN) – Lien SANSDemande de PEN

Root CA

  • Ne jamais joindre un ROOT ou Subordinate CA à un domaine
    • Laisser les serveurs dans un WORKGROUP
  • Ne jamais délivrer de certificats aux utilisateurs depuis la ROOT CA

Maintenance

  • Sauvegarder et vérifier régulièrement l’infrastructure PKI
    • Exporter la clé de registre HKEY_LOCAL_MACHINE\SYSTEM\CurrentControlSet\Services\CertSvc
    • Exporter les templates, sauvegarder les logs, la base de données, CAPolicy.inf …
    • Sauvegarder l’emplacement C:\Windows\System32\certsrv\CertEnroll\*
  • L’outil PKIview permet de vérifier la santé de votre PKI
  • L’observateur d’événements -Sécurité – permet d’auditer votre PKI
  • Accroître les logs via la clé de registre suivante HKLM\CurrentControlSet\Services\certsrv\configuration\Subordinate CA\Loglevel en changeant la valeur de 3 à 4
  • Auditer l’ensemble des événements via la ligne de commande certutil -setreg CA\AuditFilter 127

Quelques sources d’informations additionnelles:

https://www.sysadmins.lv/blog-en/designing-crl-distribution-points-and-authority-information-access-locations.aspx

http://www.tech-coffee.net/public-key-infrastructure-part-4-configure-certificate-revocation-list/

image_pdfimage_print

Laisser un commentaire


4 × = vingt huit