Catégories

Le Cloud vu par Microsoft

Le cloud computing, ou informatique dans les nuages est un concept d’organisation informatique qui place Internet au cœur de l’activité des entreprises. Il permet d’utiliser des ressources matérielles distantes pour créer des services accessibles en ligne. Les utilisateurs ou les entreprises ne sont plus gérants de leurs serveurs informatiques mais peuvent ainsi accéder de manière évolutive à de nombreux services en ligne sans avoir à gérer l’infrastructure sous-jacente, souvent complexe.

Les applications et les données ne se trouvent plus sur l’ordinateur local, mais – métaphoriquement parlant – dans un nuage (« cloud ») composé d’un certain nombre de serveurs distants interconnectés au moyen d’une excellente bande passante indispensable à la fluidité du système. L’accès au service se fait par une application standard facilement disponible, la plupart du temps un navigateur Web.

Les concepts

Selon les approches des entreprises, se distinguent trois formes de cloud computing :

  • les clouds privés internes : un environnement interne, orienté service, optimisé en termes de performances et de coûts, déployé dans le centre de données du client final
  • les clouds privés externes : un environnement externe, connecté via un réseau sécurisé, orienté service, optimisé en termes de performances et de coûts, déployé dans le centre de données du prestataire de service du client final
  • les clouds publics : mis en place par des fournisseurs de service, le cloud public donne aux clients la possibilité de déployer et d’exploiter des services

Les principes du « cloud computing » incluent :

  • La virtualisation et l’automatisation
  • Des ressources interchangeables comme des serveurs, des stockages et des accès réseau
  • Une administration centralisée de ces ressources
  • Une capacité à s’adapter aux exigences métier en termes de volumétrie
  • Des applications et les outils pour les développeurs qui peuvent réellement monter en charge
  • L’importance du service fourni à l’entreprise

Les modèles

Il y a 3 principaux modèles :

  • IaaS = Infrastructure as a Service
    • l’entreprise maintient : les applications, les runtimes, l’intégration SOA, les bases de données, le logiciel serveur
    • le fournisseur Cloud maintient : la virtualisation, le matériel serveur, le stockage, les réseaux
  • PaaS = Platform as a Service
    • l’entreprise maintient uniquement les applications
    • le fournisseur Cloud maintient : les runtimes, l’intégration SOA, les bases de données, le logiciel serveur, la virtualisation, le matériel serveur, le stockage, les réseaux
  • SaaS = Software as a Service
    • l’entreprise ne s’occupe de rien
    • le fournisseur Cloud s’occupe de tout

Microsoft et le Cloud Computing

Microsoft propose des produits, des technologies et des offres pour deux types de « nuages », chacun reprenant les concepts énumérés ci-dessus (virtualisation importante, administration cohérente, capacité dynamique à monter en charge et priorité à la fourniture de services à l’utilisateur) :

  • Cloud privé : Constitué de produits serveurs packagés dont les produits Windows Server et System Center, le cloud privé assure la compatibilité avec les applications existantes
  • Cloud public : Microsoft Online Services et Azure™ représentent une plateforme de services très évolutive, installée dans les centres de données Microsoft, et le service est refacturé à la consommation

Le cloud computing Microsoft fourni une infrastructure flexible et connue, avec une plateforme Windows cohérente d’une topologie à une autre, ce qui réduit les temps de développement et de déploiement.
De plus, Microsoft apporte des ressources intégrées pour fédérer des services entre différents nuages, afin d’obtenir la capacité et les ressources qu’il faut pour répondre aux besoins métier.
Grâce aux outils Microsoft, Il est possible de développer une seule fois des applications et des services, pour les déployer dans n’importe quel environnement de type cloud, ce qui permet de répondre rapidement à de nouvelles conditions et aux évolutions métier.
En fournissant des outils qui permettent aux entreprises de gérer leur structure et de fournir des services, Microsoft apporte à ses clients les bases du cloud computing.

Le Cloud Privé Microsoft

Grâce à la stratégie cloud de Microsoft, les entreprises peuvent désormais évoluer vers le cloud computing en étant sûres que leurs investissements actuels réalisés dans leurs centres de données sont protégés. Les applications et les services existants pourront faire partie du cloud privé sans qu’il soit nécessaire de mettre en œuvre des technologies ésotériques ou d’introduire une complexité supplémentaire.

Le cloud privé Microsoft permet de :

  • Gérer l’ensemble du centre de données comme un seul groupe de ressources
  • Fournir des applications et des scénarios capables de monter en charge
  • Se concentrer sur la gestion du service apporté par le centre de données
  • Fédérer des services sur l’ensemble du cloud

Aujourd’hui, les entreprises peuvent évoluer vers le cloud privé en déployant les technologies et les produits Microsoft qu’ils connaissent et dans lesquels ils ont confiance. Microsoft fournit les technologies qui permettent aux entreprises de construire des clouds privés dans leurs centres de données existants, via des améliorations apportées à Windows Server et System Center.

Contrairement à un Cloud Public, dans le cadre d’un Cloud Privé hébergé sur site, l’entreprise reste propriétaire de tout – du matériel et des logiciels – et est aussi responsable de la gestion du taux de disponibilité. Ainsi, les Services Informatiques de l’entreprise passent d’un statut habituellement considéré comme un « Centre de Coût » vers un « Centre de Service » à destination des départements Métier de l’entreprise. Il appartient donc au Service IT de gérer l’infrastructure ainsi que les besoins de montée en charge et de disponibilité de manière à respecter les dispositions d’engagement de service vis-à-vis des différents métiers de l’entreprise.

Portail Libre-Service

L’une des pièce maîtresse d’un Cloud Privé est le portail libre-service qui permet aux clients de se connecter à leur espace de gestion de leur cloud. Ainsi les clients peuvent consulter l’ensemble des informations mis à leur disposition comme par exemple le taux d’indisponibilité du service (SLA), les rapports des sauvegardes et des consommations de ressources, la facturation ou encore le cycle de vie des services et des machines virtuelles. Ce portail permet aussi de réaliser des actions sur l’infrastructure cloud pour ajouter, mettre à jour, supprimer des services ou des machines virtuelles ou tout simplement pour prendre le contrôle de ces derniers.

Pour réaliser ces fonctionnalités, le portail doit être multi-tenant et donc sécurisé par une authentification. De plus, il doit contenir un système d’approbation afin de contrôler de bout en bout l’élacticité de l’infrastructure cloud. Un tel portail permet de réduire le temps nécessaire à la disposition des infrastructures et de leurs composants en proposant des modèles de services pré-configurés, une gestion des requêtes et du changement ainsi que la refacturation du service en fonction de la consommation des ressources.

Il y a donc plusieurs méthodes pour obtenir un tel portail :
  • Utiliser le portail intégré à System Center 2012 Virtual Machine Manager aussi appelé SSP : les fonctionnalités de ce portail sont limités et ne permettent pas de bâtir une solution cloud privé complète.
  • Utiliser le portail intégré à System Center 2012 Service Manager : intégre les notions de gestion des changements, des incidents et des problème, ce portail permet le provisionning des services et des machines virtuelles dans une infrastructure cloud privé.
  • Mettre en oeuvre System Center 2012 App Controller : portail unifiant le cloud privé et public. Cette interface en silverlight permet entre autre de déployer des services pré-configurés.
  • Développer un site SharePoint ou d’une autre technologie s’interfaçant à System Center 2012 au travers d’une base de données
image_pdfimage_print

Laisser un commentaire